Le digital.

Vendredi 12 décembre 2008 :

Le digital pour débutant :

Comme beaucoup d'entre nous, qui avons débuté avec un ovale de voie, une machine et un transformateur (voir même un boîtier de commande contenant des piles) l'arrivée du digital nous a surpris et probablement séduits.
Oui mais entre-temps, nous nous sommes constitué une collection de machines qui pourraient maintenant paraître hors circuit.
Des possibilités existent : les dernières productions, à défaut d'être équipées d'un décodeur, disposent d'une prise pour cette petite "puce". Pour les modèles plus anciens, du doigté s'impose.
Je vous propose de suivre pas à pas mon écolage digital, par le biais de décodeurs mis sur le marché.


Lok Pilot ESU 52601 :

C'est apparemment le plus utilisé au CFC ! Ma 77 et ma 51 "Mehano" en sont équipées. J'ai rencontré quelques problèmes d'allumage des phares, mais à la lecture de ma documentation, j'ai compris qu'il s'agissait d'un choix de configuration (nombre de "crans") problème facilement remédiable, en usant des possibilités de ma "souris" Cependant, ce passage au digital a permis des circulations et des manœuvres spectaculaires sur le réseau "Dupuis", lors de l'expo à Morlanwelz. Un manuel d'utilisateur en français est disponible sur ModelTrainService.com.

Digital Plus by Lenz - LE1000A :

    

Ce modèle, qui ne dispose pas de fiche, est donc destiné au locos plus anciennes.
Je me suis jeté à l'eau, en l'installant sur un ancien modèle Lima (autorail DB à accumulateurs).
Le placement en est facilité par la longueur des fils. La fixation se fait par un "double face" qui peut aussi servir d'isolant. Un problème cependant : il ne permet qu'un allumage de phares ! C'est un peu dommage. Les essais furent laborieux ; il est vrai que mon autorail, acheté d'occasion il y a plus de dix ans, n'avait jamais roulé ! Un bon nettoyage des différents contacts et un "dégommage" du moteur ont amélioré la marche ; cependant, le modèle souffre de son moteur archaïque et de sa prise de courant limitée. Il faut savoir, en effet, que l'ajout d'un décodeur n'améliore pas nécessairement une locomotive qui fonctionne mal !
Oui mais quoi qu'on dise, ce fut l'étonnement général de voir ce modèle rouler de manière régulière et non plus saccadée, tel un jouet ferroviaire décevant.
Ces décodeurs sont vendus en sachet de deux, à un prix particulièrement abordable. Le texte est en allemand, mais un plan particulièrement clair vous facilite la tâche, tout en vous initiant au code couleurs des câbles utilisés, pour les différents raccordements.


Hornby Digital 4 Functions Locomotive Decoder :

  

D'une taille quasiment identique au Lok Pilot ESU, il se caractérise par des fils plus courts, entre le CI et la fiche, un prix plus attractif ... mais aussi par des possibilités plus limitées. Deux de mes machines vapeur (71 Piko et 81 Trix) en sont équipées. Les essais suivent ...

Merci à notre détaillant de proximité d'avoir mis ces décodeurs à notre disposition.


Les leçons du professeur Dimitri :
Installer un décodeur, c'est simple :


Avertissement : vous constaterez dans le décor, la présence d'une canette de boisson pétillante bien connue.

Cela juste pour vous faire comprendre qu'on est sobre au CFC. Nous ne sommes pas encore sponsorisés, hélas ...


    
"Calibration" des vitesses : Mise à l'échelle des vitesses :

Après placement d'un décodeur, réglage de base et choix d'une adresse, chaque machine passe au banc d'essai, avant de pouvoir parcourir les voies du grand réseau.
Ce banc d'essai est en fait un ovale de voies équipés de ILS, en relation avec un programme ordinateur. Le but : déterminer un échelonnage de vitesses en rapport avec le modèle réel.
Le résultat : sur le grand réseau, votre 71 datant d'avant la 1ère guerre mondiale, ne dépassera pas les 50 Km/h et obligera le "conducteur" du TGV suivant à ronger son frein, devant les ralentissements qui lui seront imposés.


  
Mieux que la "Mouse" Roco : La "Mickey Mouse" :

Produite par la firme Dymo cette commande comprend un clavier des plus complets, chiffres et lettres. Elle permet un choix illimité d'ordres et en plus les imprime ! Un seul problème : elle n'est pas disponible chez vos détaillants habituels, mais bien dans les bonne papeteries et grandes surfaces, au rayon "matériel de bureau".

      

Reportage réalisé par Jean-Luc Francq.

-